Voûtes

La voûte de 1842, au Pecq

 publié le 25 septembre 2007
La voûte de 1842, au Pecq
933 vues
© Gérard ROBERT

Cette voûte en pierres calcaires qui surplombe la rive alpicoise droite de la Seine, a été construite cinq années après l'inauguration de la première gare de 1837, elle fut exploitée pour faire transiter les marchandises qui arrivaient ou partaient par le fleuve, à destination ou en provenance du chemin de fer. C'est aujourd'hui le seul vestige lié à la première gare terminale de voyageurs française qui s'est élevée sur la rive droite de 1837 à 1847. Cette même voûte, aurait pu, dit-on, être l'entrée d'un "tunnel à charbon" qui reliait le quai de débarquement sur la Seine aux soutes de la gare, cette hypothèse qui paraît très vraisemblable reste cependant encore à confirmer.

Autour du même sujet
Commenter Vos avis
Votre évaluation