Au bout du monde

U Trinichelli, Le train

 publié le 4 octobre 2007
U Trinichelli, Le train
953 vues
© Elise Moreno

Bastia, un premier détail qui attire l’attention du voyageur, c’est la voie, unique et étroite, elle se déroule lentement vers le sud, à travers les bosquets de Furiani. Le long des premiers kilomètres du parcours, les passages à niveau, les ponts de pierre, les signaux, les gares… tout semble être miniaturisé. Comme si le train des chemins de Fer de la Corse était un train du Far West, un gros jouet, vous voyez ce que je veux dire. Mais en fait, ce qui fait vraiment le charme de ce moyen de transport, au-delà de ses aspects surannés et presque folkloriques… c’est tout particulièrement l’atmosphère qu’il dégage. Car aux côtés des quelques touristes qui se pressent aux fenêtres pour admirer le paysage, appareil photo ou caméscope en main, il y a les vrais passagers qui l’empruntent quotidiennement pour se rendre sur le lieu de travail. Ils croisent des jeunes également, souvent des étudiants de l’université de Corte. Comme d’habitude, la porte de conduite reste toujours ouverte pendant tout le trajet. C’est toujours André et Dominique Lotti qui emprunte quotidiennement le train pour aller travailler, et qui sont aux commandes.

Autour du même sujet
Commenter Vos avis
Votre évaluation