Métiers d'autrefois

Ma Grand-Mère en 1918

 publié le 3 janvier 2009
Ma Grand-Mère en 1918
1267 vues
©

En 1918, ma grand-mère était réfugiée dans les Landes venant de Compiègne, mari à la guerre. Les résiniers en faisant leurs entailles dans les pins laissaient un copeau de bois sur place. Ma grand-mère les ramassait et en faisait des fagots qu'elle vendait 30 centimes les petits et 40 centimes les gros. Avec ça elle pouvait nourrir sa famille.

Autour du même sujet
Commenter Vos avis
Votre évaluation